Bandeau_reaf_Complet.gif

La littérature-Histoire : Patrice Nganang et/ou l'usage des sources
Hance Wilfried Otata  1@  
1 : xxx  (xxx)
XXXX
xxx -  France

De nos jours l'Afrique connait une tendance au supra-nationalisme. Il suffit de constater les politiques menées par différents états. Ces derniers sont dans une optique de globalisation, c'est-à-dire qu'ils mettent en commun leurs acquis.

Toutefois des écrivains africains semblent être dans une toute autre dynamique. On observe de plus en plus dans les fictions des clins d'œil à l'Histoire. C'est le cas de Mongo Beti (Remember Ruben), de Tierno Monénembo (Le roi de Kahel, Le terroriste noir, Les coqs cubains chantent à minuit) ...

L'auteur camerounais Patrice Nganang s'inscrit dans cette logique avec ces deux derniers romans. Le premier, Mont Plaisant (Philipe Rey, 2011), remonte dans les années 1930 en convoquant la figure du sultan de Njoya (souverain bamoun). Le second, La saison des prunes (Philipe Rey, 2013), plonge le lecteur dans le Cameroun à l'époque de seconde guerre mondiale en convoquant la figure de Ruben Um Nyobè et bien d'autres.

Une particularité chez cet auteur, c'est qu'il assume un usage littéraire de l'archive. En effet, un simple lecteur pourrait difficilement établir le rapprochement entre l'alphabet Lewa (écriture bamoune) utilisé dans Mont Plaisant (P. 362) et le Saa'ngnam d'Ibrahima Njoya. L'auteur, lui-même, rend implicite l'emprunt en précisant sa source à la fin du roman. Car dans les remerciements et sources (Mont Plaisant, p. 506), il n'hésite pas à mentionner les supports qui ont contribué à construire son intrigue ; support parmi lesquels se trouve le Saa'ngnam. Idem dans La saison des prunes lorsqu'il mentionne clairement réutilisation de l'ouvrage de Myron Echenberg Colonial Conscripts, the tirailleurs sénégalais in french west Africa (p. 443).

Notre propos va s'intéresser à ce rapport entre fiction et sources. Nous tenterons de monter que la littérarisation de l'archive relève d'un pratique diversifiée. Tantôt la référenciation est explicite (donc plus facile à relever), tantôt elle est implicite et demande plus d'effort de la part du destinataire. Puis nous verrons que s'appuyer sur l'archive participe d'une quête de crédibilité de l'auteur par rapport au statut d'écrivain et par rapport à son positionnement politique.



  • Poster
Personnes connectées : 1