Bandeau_reaf_Complet.gif

Formation et échanges sportifs entre le Gabon et l'URSS
Jean Matéyi  1, *@  
1 : Les Afriques dans le monde  (LAM)  -  Site web
Sciences Po, CNRS : UMR5115
11, Allée Ausone 33607 PESSAC CEDEX -  France
* : Auteur correspondant

La guerre froide a été marquée par la confrontation est-ouest avec le camp occidental porté par les Etats-Unis et celui oriental, emmené par l'Union Soviétique et ses alliés. Dépassant le cadre idéologique, cet antagonisme se révélera également sur le plan sportif. Les jeux d'Helsinki en 1952, marquant le retour de l'URSS, le boycott mutuel des jeux de Moscou en 1980 par les Etats-Unis et ceux de Los Angeles en 1984 par l'Union Soviétique marquent les moments phares de cette confrontation

Fidèle à sa politique de formation et en vertu des accords scientifiques et culturels signés avec le Gabon en 1974, l'Union Soviétique va initier une politique d'échange et de formation avec ce pays d'Afrique centrale. Pour vanter son modèle de formation, la puissance de l'est ira même à proposer au Gabon une formation d'athlètes pour les jeux de Moscou en 1980. Cette formation sportive de haut niveau dépassait nettement la sphère du sport et avait sans doute d'autres visées, sûrement plus politiques. Cette coopération dans le domaine du sport avait-elle vocation à perdurer sur du long terme ou était-elle plutôt circonstancielle? Quel a été l'encadrement proposé pour former les athlètes et finalement Avaient-elles une vocation à long terme ou étaient-elles circonstancielles ? Comment ont été formé les athlètes et ces échanges ont-ils produit des athlètes gabonais d'élite ?ces échanges ont-ils produit des athlètes gabonais d'élite ?Cette communication se propose d'analyser les bases de ce partenariat et de répondre sur les visées de ce projet.


e
Personnes connectées : 1