Bandeau_reaf_Complet.gif

Repères temporels en contact au Sénégal
Joseph Jean François Nunez  1@  
1 : Langage, Langues et Cultures d'Afrique Noire / Structure et Dynamique des Langues  (LLACAN / SEDyL)  -  Site web
CNRS : UMR8135 / 8202, INALCO
Bâtiment C 1er étage 7 rue Guy Môquet - BP 8 94801 VILLEJUIF CEDEX -  France

Le créole afro-portugais de Casamance (casamançais) est traditionnellement parlé au Sud du Sénégal, en Basse-Casamance, région particulièrement multilingue (Juillard et Wald, 1994). Un nombre important de ces créolophones casamançais a migré à Dakar et à Thiès – deux villes situées à l'ouest du Sénégal – pour des raisons socio-économiques. À l'inverse, une vague de populations wolophones est venue s'installer à Ziguinchor aux lendemains de l'accession du Sénégal à l'indépendance, occupant les plus hautes fonctions administratives au niveau régional. De cette configuration, le wolof s'est rajouté dans le répertoire des Ziguinchorois au point de devenir la langue la plus parlée à Ziguinchor, fonction qu'occupait le créole de Casamnce (Moreau 1994).

Ma communication portera sur les structures linguistiques (Myers-Scotton, 1993b) et sur les significations sociales (Auer 1999) du contact de langues – en particulier sur l'expression du temps observée dans les pratiques langagières des créolophones casamançais au contact du français (indo-européen, langue romane) et du wolof (Niger-Congo, langue atlantique).

Il existe en créole de Casamance 8 façons de se situer dans le temps (repérage périodique de la journée, repérage horaire, repérage lié à la salutation, périodisation des jours, repérage dans la semaine, repérage lié au mois, repérage lié à la date, repérage lié à l'année). Partant du principe que les créolophones casamançais sont influencés par le français dans l'expression temporelle, cette communication montrera comment se manifeste cette influence. Les pratiques langagières des créolophones casamançais observées dans mon corpus révèlent une spécialisation de l'expression du temps. Ainsi, lorsqu'il s'agit d'exprimer l'heure, le français est systématiquement employé (cf. exemple 1). Par contre, lorsqu'il s'agit d'exprimer une salutation matinale, le français est alterné avec le créole de Casamance (cf. exemples 2 et 2 bis).

1) e ta bay tarbaju trois heure

3PL.SBJ AS.HAB aller travail trois.CARD heure

PRN PRT V N DET N

Ils vont au travail à trois heures

 

2) bonjour Ran vs 2 bis) bondiya Raymond

bonjour Ran.PROPR bonjour Raymond.PROPR

N N N N

Bonjour Ran Bonjour Raymond

 

À ce jour, il n'existe pas d'étude systématique (Chataigner 1963 ; Kihm 1994 ; Rougé 1988 ; Biagui 2012 ; Biagui et Quint 2013) sur le système de repérage temporel en créole de Casamance, encore moins du point de vue du contact entre ce créole et les autres langues avec lesquelles il est en contact. Je décrirai le système de repérage temporel en créole de Casamance, en français et en wolof avant de montrer comment, par les effets du contact de langues, le système de repérage temporel en créole de Casamance est aujourd'hui réellement actualisé par les locuteurs de cette langue.

423 mots



  • Poster
Personnes connectées : 5