Bandeau_reaf_Complet.gif

Quelle identité pour les Européens en Afrique du Sud? L'exemple des Polonais vivant au Cap
Anna Chruscinska  1@  
1 : Centre population et développement  (CEPED)  -  Site web
Université Paris V - Paris Descartes
CEPED - 19 Rue Jacob - 75006 Paris -  France

Quelle identité pour les Européens en Afrique du Sud? L'exemple des Polonais vivant au Cap

Le Cap possède un caractère unique au regard du reste du pays. Les observateurs extérieurs sont depuis toujours frappés par la forte européisation de cette ville (liens historiques avec l'Europe, berceau des Afrikaners, forte identité régionale). Son caractère cosmopolite continue d'attirer des étrangers, y compris des migrants européens. Nous nous demandons comment le contexte de cette "ville européenne" change l'identification des arrivants de l'Europe. Nous allons prendre comme exemple la diaspora polonaise du Cap[1].

Il existe trois vagues principales de l'immigration polonaise vers le Cap. Elles se sont produites : 1) après la Seconde Guerre mondiale ; 2) après la loi martiale promulguée en Pologne en 1981 ; et 3) après l'adhésion de la Pologne à l'Union européenne en 2004. Nous allons prêter attention aux dynamiques caractérisant chacune d'entre elles : les différents contextes de départ du pays d'origine, les expériences diverses à l'Ouest de l'Europe précédant l'arrivée au Cap, les rapports à la multi-culturalité (ex. les mariages, les opinions sur les Noirs). Finalement, nous allons présenter les identifications, au sein de chaque vague, au pays d'origine, au continent européen, au pays d'accueil et à la ville du Cap.

Il existe une corrélation entre les expériences à l'Ouest de l'Europe d'une part, et l'identification avec le Vieux Continent d'autre part. Nous allons montrer que les deux premières vagues migratoires préfèrent s'associer avec la ville du Cap, tandis que la dernière vague souligne une forte identité européenne. Notre analyse des données confirme également l'existence des phénomènes suivants :

- En vivant en dehors de l'Europe, les Européens redécouvrent l'appartenance à leur continent d'origine.

- Les expériences de la vie en Europe de l'Ouest laissent une marque chez les Polonais et elles influencent l'identification postérieure.

- L'exemple de la dernière vague migratoire des Polonais au Cap montre l'existence d'une unification au sein de l'Union Européenne, ce qui peut donner une contribution intéressante à la question actuelle d'accueil des migrants syriens en Europe.

 

[1] Une démarche basée sur les recherches menées au Cap, en 2011, dans le cadre du doctorat. Il a été soutenu en octobre 2015 à l'Université Paris Descartes avec la mention "très honorable".



  • Présentation
Personnes connectées : 2