Bandeau_reaf_Complet.gif

« ‘Je savais que tu viendrais'. La présence de l'ethnologue dans les rêves des devins-guérisseurs malgaches »
Olivia Legrip-Randriambelo  1@  
1 : Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes  (LARHRA)
Université Lyon 2
14 avenue Berthelot 69007 Lyon -  France

Pour l'atelier : "Les marges du rêve"

 

Une approche méthodologique par les récits biographiques des devins-guérisseurs malgaches impliquent nécessairement le recueil de données concernant de nombreux types de rêves (rêve annonciateur de l'apparition du don, rêve à visée thérapeutique, etc.), cependant à ceux-ci se sont ajouté ceux intégrant l'ethnographe lui-même. Alors, comment intégrer les rêves concernant l'ethnographe aux recueils des récits oniriques concernant des annonces divinatoires ou propitiatoires demandés par des malades ou encore de ceux délivrant des conseils par le biais des esprits ancestraux listant les plantes médicinales à utiliser pour tel ou tel soin ? D'autre part, quelle signification apportée à ces récits de rêves différents de ceux relatés lors des consultations ?

Ces rêves, ou du moins, leurs récits sont un moyen pour un devin-guérisseur et interlocuteur privilégié, de justifier l'intégration de l'ethnologue sur le terrain et la légitimation de sa présence auprès des malades dans les salles de soin où ils évoquent parfois de maux relevant de l'intime. Mais ces rêves sont également un moyen de justification de la puissance magico-religieuse des devins-guérisseurs, il appuie ainsi leur efficacité symbolique par la divulgation de rêves aux marges des pratiques de guérison, et, incluant un individu étranger à la région et aux pratiques ancestrales, habituellement zones de recours thérapeutiques du devin-guérisseur et de ses esprits ancestraux. 



  • Présentation
e
Personnes connectées : 1