Bandeau_reaf_Complet.gif

Nouakchott : politiques de « modernisation » et pratiques quotidiennes de déplacement
Francesca Nucci  1, 2@  
1 : Universitat de Barcelona  (UB)
2 : Grup de Recerca sobre Exclusió i Control Socials (GRECS)

Atelier: Villes et « modèles » urbains en Afrique : circulation internationale, ancrage, innovation (Armelle Choplin, Elisabeth Peyroux)

Nouakchott, avec ses presque soixante ans d'existence, est une capitale africaine très jeune qui ne fut jamais une ville coloniale puisque les Français occupèrent l'énorme territoire désertique mauritanien seulement pour des raisons stratégiques. Il s'agita d'une occupation tardive et superficielle, dont une des principales conséquences fut qu'à la veille de l'indépendance il n'y avait pas une ville qui pouvait faire office de capitale. Nouakchott, qui jusqu'à la fin des années cinquante était une petite fortification militaire, fut ainsi construite ex nihilo dans l'urgence, afin de représenter le symbole de l'indépendance et de l'unité nationale. Puis, entre les années soixante-dix et quatre-vingt, la ville connut un accroissement démographique massif et soudain et une conséquente expansion urbaine sans planification à cause de la sédentarisation d'une grande partie de la population nomade poussée par de sévères périodes de sécheresse. Dès lors, la capitale mauritanienne n'a jamais arrêté de grandir et aujourd'hui elle concentre un tiers des habitants du pays, soit plus d'un million de personnes, en souffrant toutes les conséquences d'une croissance que les pouvoirs publics n'ont pas su assumer ni planifier. À partir de la fin des années quatre-vingt-dix et du début du nouveau siècle, Nouakchott a connu une époque de profondes transformations urbaines, dont le principal objectif a été de « moderniser » la ville, de la « ranger », de la rendre plus fonctionnelle et attractive : asphaltage et ampliation des plusieurs rues et avenues, amélioration de l'éclairage et de la signalisation, création de parcs publics pour le repos et le loisir, interventions au niveau des moyens de transport, créations de nouveaux corps de police spécialisés, etc.

Le principal objectif de la communication sera de présenter les résultats d'une récente recherche portant sur la ville de Nouakchott, capitale de Mauritanie. On analysera la dualité qui existe entre, d'un côté, les politiques publiques et la planification urbaine et, de l'autre côté les réponses que les habitants de la ville ont donné et donnent à ces transformations afin de satisfaire leurs besoins quotidiens. En particulier, nous proposons d'observer comment le pouvoir mauritanien conçoit l'idée de « modernisation », comment cette idée est traduite au niveau urbain et comment cela affecte la quotidienneté des habitants de la ville, surtout au niveau des leurs pratiques de déplacement.

 

 



  • Présentation
e
Personnes connectées : 1