Bandeau_reaf_Complet.gif

Un aperçu des opérations d'identification et de reprise en éwé
Caesar Akuetey  1@  
1 : Knox College  (KC)  -  Site web
2E. South Street, Galesburg, IL 61401 -  États-Unis

 

Un aperçu des opérations d'identification et de reprise en éwé

(Atelier : Linguistique africaine : actualité et perspectives)

 

Dans la langue éwé parlée en Afrique de l'Ouest notamment au Bénin, au Ghana et au Togo, il existe un certain nombre de particules monosyllabiques qui jouent un rôle essentiel pour ce qui est des opérations d'identification et de reprise dans cette langue. Je propose de considérer, lors de cette communication, trois particules qui rentrent dans cette catégorie, à savoir :

 

  • á marqueur d'identification discursive
  • é marque de la 3e personne du singulier et marqueur d'identification contrastive
  • marque de la 3e personne du singulier et marqueur d'identification contrastive
  •  

    Notons que sur le plan syntaxique ces particules n'occupent pas toujours les mêmes positions, ce qui permet de les distinguer davantage dans l'énoncé. C'est ainsi que le marqueur á se rattache à un terme nominal et occupe uniquement une position finale comme dans Kòfíá (Kòfí en question) dans l'exemple (1) ci-dessous :

     

  • Kòfí - á núfialá wó - nyé. .
  • Kòfí marque d'identification enseignant marque d'identification verbe être

    discursive contrastive d'identification

     

     c-à-d: Kòfí en question, c'est un enseignant qu'il est./ Kòfí en question, il est enseignant, pas

    autre chose.

     

    Le marqueur é , lui, se rattache à un terme nominal soit en position initiale comme dans éŋkᴐ (son nom) dans l'exemple (2) ci-dessous, soit en position finale comme dans Kòfíé (c'est Kofi) dans l'exemple (3) ci-dessous :

     

  • E - ŋkᴐ mé bᴐ o.
  • marque de la 3PS nom NEG1 « être courant » NEG2

     

    c-à-d: Son nom n'est pas courant.

     

  • 3. Kòfí - é nyé núfialá.
  • Kòfí marque d'identification verbe être enseignant

    contrastive d'identification

     

    c-à-d: C'est Kòfí qui est enseignant.

     

    Le marqueur é peut occuper aussi une position préverbale comme dans ényé (il/elle/c'est) dans l'exemple (4) ci-dessous :

     

  • 4. Kòfí é - nyé núfialá.
  • Kòfí marque de la 3PS verbe être d'identification enseignant

    c-à-d: Kòfí est enseignant.

     

    Quant au marqueur , il occupe seulement une position préverbale comme dans wónyé (qu'il/elle est) dans l'exemple (1) repris ci-dessous :

     

     

     

  • Kòfí - á núfialá wó - nyé. .
  • Kòfí marque d'identification enseignant marque d'identification verbe être

    discursive contrastive d'identification

     

     c-à-d: Kòfí en question, c'est un enseignant qu'il est/ Kòfí en question, il est enseignant, pas

    autre chose.

     

    Enfin, je propose d'aborder les opérations d'identification et de reprise, dont ces particules sont les marques en éwé, dans l'optique de la Linguistique énonciative élaborée par Antoine Culioli et son équipe. Pour ce faire, j'envisage de prendre en compte principalement:

     

  • la relation X V Y (où X renvoie à un terme nominal, V au verbe qui relie X et Y et Y à la propriété associée/associable à X).
  • la notion de classe d'occurrences
  • l'opération de prédication d'une propriété
  • l'opération de sélection d'une propriété
  •  


    Personnes connectées : 2