Bandeau_reaf_Complet.gif

De l'affaire de la « grande mosquée » (1995-96) à la reconfiguration du champ religieux de Bakel (Sénégal)
Saliou Dit Baba Diallo  1@  
1 : MIGRINTER
MIGRINTER

Atelier : "Migrations Religions et Dynamiques cosmopolitiques en Afrique méditerranéenne"

Parmi les caractéristiques des sociétés africaines en particulier celles de la vallée du fleuve Sénégal, la religion, notamment l'islam, a joué et joue encore un rôle de premier plan (Marty, 1963). Malgré son implantation pacifique et lointaine dans cette partie d'Afrique (Kane. et Triaud, 1999) la récurrence des divergences et des confrontations physiques entre les acteurs se perpétue dans la pratique comme dans le fonctionnement institutionnel. C'est dans ce cadre qu'il faut situer l'histoire de l'imamat à Bakel notamment la direction de la prière. A partir des années 90, après une longue période d'implantation et de domination coloniale suivie de l'indépendance du Sénégal en 1960, la ville de Bakel a traversé un conflit religieux sans précédent, prenant même une dimension nationale à l'échelle du Sénégal. Certes cette crise n'est pas spécifique à Bakel mais elle a sécrété pour une première fois une violence physique entre les acteurs concernés et a surtout révélé un indice de modernité dans le champ religieux, ouvert désormais à d'autres familles et à d'autres couches sociales de la ville.

Ma communication porte d'abord sur une analyse les causes de ce conflit; ensuite nous allons explorer les contours de la confrontation violente entre les différents protagonistes et enfin nous allons étudier les enjeux de la nouvelle configuration du champ religieux de Bakel. Ainsi, nous verrons dans quelle mesure les réseaux de parenté (maaremaaxu, en soninké), de clientélisme (laadalemaxu, en soninké) et d'affinité (xaanaxu, en soninké) ont émergé, à travers ce conflit, dans le champ religieux et comment les acteurs ont mobilisé ces réseaux pour s'affirmer dans un sens comme un autre. L'objectif étant de démontrer que cette affaire religieuse ne se réduit pas à un schéma classique opposant la logique coutumière et celle de la compétence mais s'inscrit plutôt dans une histoire plus complexe.

Mots clés : Religion, Bakel, Sénégal, Parenté, Migration

Saliou Dit Baba DIALLO

Doctorant au Laboratoire MIGRINTER (Université Poitiers)

E-mail : sapbas2003@yahoo.fr



  • Autre
Personnes connectées : 4