Bandeau_reaf_Complet.gif

Les maisons de l'ingénieur Alfred Ilg en Éthiopie
Fontaine Hugues  1@  
1 : Chercheur indépendant
NA

Les maisons de l'ingénieur Alfred Ilg en Éthiopie

(Atelier Patrimoine, identité & mémoire dans la Corne)

L'ingénieur suisse, Alfred Ilg (1854-1916), qui a vécu 28 ans en Éthiopie, de 1877 à 1906, au service du roi du Choa, Menelik, puis à partir de 1889, du roi des rois d'Éthiopie, Menelik II, habita à notre connaissance au moins trois mai- sons. Elles sont documentées. La première, par une gravure ; les deux suivantes, par une série de photographies. La dernière de ces habitations, construite au début des années 1890, existe toujours. Elle est située dans le quartier de Piazza-Arada à Addis Abeba, enserrée désormais dans un ensemble de logements collectifs (condominium). Elle constitue un témoignage unique de l'architecture choanne modifiée par les usages qu'en fit un Européen. L'habitation fut transformée en école après le départ d'Alfred Ilg en 1906. Elle accueillit d'illustres pensionnaires, comme le jeune Taffari Makonnen et Lidj Iyassu. Nationalisée sous le Derg, elle fut transformée en hôtel, puis faillit être détruite en 2003, lors de la construction de logements collectifs. Elle fut alors classée par la municipalité au titre de city heritage. Mais, si elle est considérée comme un cas exemplaire de patrimoine urbain nécessitant d'être sauvegardée et qu'elle a fait l'objet d'un projet de conservation, conçu par un étudiant de l'architecte éthiopien Façil Ghiorgis, la maison de celui qui fut conseiller d'État de l'empereur et honoré du titre de Betwedded reste toujours menacée de disparaître dans le tourbillon des opérations immobilières qui transforment en profondeur depuis quelques années le visage de la capitale éthiopienne.

On examinera la documentation, essentiellement photographique, de ces trois demeures et le statut patrimonial de la maison d'Addis Abeba. On interrogera les raisons qui font qu'aujourd'hui encore la restauration et la revalorisation de cette dernière restent incertaines.

 



  • Poster
Personnes connectées : 2